Réparation de l'église du cimetière paroissial de Caucade


 À propos du Cimetière russe de Caucade à Nice

 

Pas plus dans le passé qu'aujourd'hui le cimetière de Caucade-Sainte-Marguerite, dit "cimetière russe", n'a appartenu à l'État russe, quoi qu'en disent nos détracteurs. Il a été fondé en 1867 par la volonté des résidents russes de Nice qui ont acquis un premier terrain et obtenu l'autorisation de son implantation, puis acquis un second terrain pour son agrandissement.

 

Depuis sa fondation, il a accueilli pour leur dernière demeure des orthodoxes russes, certes, mais aussi grecs, serbes, albanais, arméniens géorgiens et leurs conjoints, qu'ils soient orthodoxes ou pas, sans discrimination d'aucune sorte. Après l'exode qui a suivi la Révolution d'Octobre 1917, il est devenu le cimetière des exilés, puis des français que la plupart de ces exilés étaient devenus.

 

Depuis sa création en 1923, l'Association Cultuelle Orthodoxe Russe gère ce cimetière, confrontée, ce qui est le cas dans tous les cimetières, à l'abandon par les familles - pour de multiples raisons - des sépultures de leurs proches. L'A.C.O.R. a pendant des décennies payé le salaire d'un gardien permanent du cimetière, chargé de son ouverture au public et de son entretien. Ceci ne dispensait en rien les familles d'un devoir d'entretien, dont un grand nombre, avec le temps, avait cessé de visiter ses défunts. Ces longues années ont été ponctuées de nombreuses campagnes de restauration et de réparation ainsi que d'entretien des végétaux envahissants. L'association cultuelle a fait régulièrement appel aux familles afin d'obtenir une participation à cet entretien. Aujourd'hui, le cimetière est ouvert quatre demi-journées par semaine par des bénévoles et régulièrement entretenu. Actuellement la restauration de la chapelle est en cours, les palmiers malades ont été taillés et traités.

 

Aucune action illégale de la part de l'ACOR n'est à déplorer.

 

Par contre, comment qualifier les actions brutales commanditées par la Fédération de Russie ?

- en février 2016, elle confiait au prêtre de la cathédrale Saint-Nicolas et ses hommes de main le soin de forcer la serrure du portail du cimetière, de faire main basse sur une copie du plan et de la liste des tombes, se réclamant du jugement qui en mai 2013 rendait la Fédération de Russie propriétaire de la cathédrale Saint-Nicolas, et se basant sur une interprétation abusive et falsifiée de ses conclusions.

- en juillet 2016, elle inhumait par la force, sans entente préalable ni réservation , en dehors des emplacements existants, un des proches du prêtre de la cathédrale Saint-Nicolas victime de l'attentat du 14 juillet.

 

L'ACOR, en 2015, a assigné l'État de la Fédération de Russie, contestant la validité des actes notariés qu'il avait fait déposer en 2014 auprès de la Publicité foncière pour s'attribuer la propriété des terrains autour du parc de la cathédrale, du cimetière paroissial de Caucade, et de notre église Saint-Nicolas-Sainte-Alexandra de la rue Longchamp.

Après plus de deux ans, le procès n'a toujours pas eu lieu.

Ces jours derniers, l'Ambassade de Russie invite les familles des représentants ayant des proches inhumés dans le cimetière Sainte-Marguerite à se rendre à une réunion dédiée à l'avenir du lieu. Ce soudain intérêt pour les familles des défunts inhumés dans notre cimetière Sainte-Marguerite, du moins celles que l’Ambassade russe a sélectionnées, est pour le moins surprenant.

 

 

Le conseil paroissial de l'église Saint-Nicolas-Sainte-Alexandra, à Nice

samedi 14 avril 2018


По поводу Ниццкого русского кладбища в квартале Кокад (Caucade)

 

Никогда кладбище Кокад в Ницце, называемое "русским кладбищем", не являлось собственностью русского государства, вопреки утверждениям наших недоброжелателей.

 

Основано оно было в 1867 г. по инициативе русских, проживавших на Лазурном берегу. Ими был приобретен первый участок, получено разрешение на созлание кладбища, затем приобретен второй участок.

Со дня его основания на кладбище хоронили русских православных, но также греков, сербов, албанцев, армян, грузин и их близких, независимо от их вероисповедания.

После Революции оно стало местом упокоения беженцев из России. Со временем, подавляющее большинство из них приняло французское гражданство.

 

Православная культовая ассоциация ACOR ("Association Cultuelle Orthodoxe Russe" de Nice) была основана с 1923 г. и с тех пор она ведает кладбищем. В течение десятилетий она нанимала постоянного сторожа, в чьи обязанности входили содержание кладбища в добром порядке и прием посетителей.

Родственникам же надлежало содержать могилы. По разным причинам со временем многие семьи перестали выполнять свой долг.

Все эти годы регулярно проводились реставрационные и садовые работы. АCOR регулярно обращалась и продолжает обращаться к семьям, приглашая их принимать в этих работах участие.

Сегодня, члены прихода безвозмездно открывают кладбище посетителям четыре раза в неделю и следят за чистотой аллей и могил. АCOR, за свой счет, предприняла ремонт часовни.

 

Никаких противозаконных действий ACOR не совершала.

 

Как, за то, охарактеризовать акции представителей Российской Федерации как:

- взлом в феврвле 2016 г замка кладбищенских ворот и кражу копии плана кладбища и список могил? И все это под предлогом, что в мае 2013 г. французский суд поизнал право Российской Федерации на собственность собора святителя Николая.

- в июле 2016 г. насильственное захоронение, без предварительного договора, жертвы теракта 14-го июля, приближенного священника Николаевского собора.

 

В 2015 г., не признавая действительность нотариальных документов, гласящих о правах Российской Федерации на участки, находящиеся близ собора, на кладбище, и на приходской храм на улице Лоншан, АСОR вызвала РФ в суд, который до сих пор не состоялся.

 

В понедельник 16 апреля русское посольство в Париже организует для представителей семий, чьи родственники похоронены на кладбище Кокад, собрание, посвященное будущему кладбища.

Этот внезапный интерес к нашим умершим предкам и к их могилам по меньшей мере настораживает.

 

Cуббота 14-го апреля

Сообщение приходского совета храма Святителя Николая Чудотворца и Святой Царицы Мученицы Александры в Ницце. 


Télécharger
Réparation de l'église du cimetière paroissial de Caucade
Appel à participation
Appel_Eglise_Caucade.pdf
Document Adobe Acrobat 70.2 KB

Appel à participation

 

L'Association Cultuelle Orthodoxe Russe de Nice ( A.C.O.R.) qui gère, depuis sa fondation en 1923, les églises russes de Nice et le cimetière paroissial de Sainte-Marguerite- Caucade, et ne tire aujourd'hui ses revenus que des cotisations de ses adhérents, de la vente des cierges et des dons de ses fidèles, est de nouveau confrontée à des dépenses imprévues.

 

À la suite de la chute d'une partie de sa corniche, la chapelle du cimetière de Caucade a fait l'objet en septembre 2016 d'un décret de péril imminent, publié par la Mairie, qui a préconisé pour sa mise en sécurité d'importants travaux de restauration, qui se montent à 60.000 €.

 

L'A.C.O.R., qui a déjà dépensé 5.000 € pour la sécurisation des abords du site et 2.700 €  pour une étude géotechnique exigée par la Mairie, peut difficilement à elle seule assumer une telle dépense.

 

Nous faisons donc appel à la générosité des paroissiens, des membres de l'Association Cultuelle, des personnes qui ont un proche qui repose au cimetière paroissial , et de tous ceux pour qui le maintien en état de ce patrimoine tant historique que spirituel revêt une importance majeure.

 

Soyez d'avance remerciés de la contribution que vous apporterez à ce que nous considérons comme un devoir collectif, auquel nous ne saurons, quoiqu'il arrive, nous dérober.

 

 

Vos dons sont à adresser à:

Association Cultuelle Orthodoxe Russe de Nice, 6 rue Longchamp, 06000 Nice.

Compte:  CCP   : N° 0213249G 029

IBAN: FR32 20041 01008 0213249G 029 61

BIC: PSSTFRPPMAR

Titulaire du compte : Association Cultuelle Orthodoxe Russe

Établissement: La Banque Postale, Centre financier, 13900 Marseille CEDEX 20